Archives de l’auteur

Le Vétérinaire : Un Homme Avant Tout

Dans un Avenir pas si lointain qu’il n’y parait :

Faire un diagnostic : ce sera mettre la liste des symptômes dans un ordinateur + de multiples capteurs sur l’animal. Une intelligence artificielle fera le reste.

Délivrer un médicament : ce sera mettre son nom dans on ordinateur + un robot le prendra dans les rayons.

Intervenir chirurgicalement : Un robot le fera également.

Mais

Qui accueillera avec délicatesse et attention le propriétaire.

Qui comprendra la difficulté d’exposer la maladie de son animal.

Qui discernera le lien affectif entre le maître et son animal.

Qui pourra interpréter et mettre en résonance ce lien affectif avec la décision thérapeutique ou chirurgicale.

Qui, par sa compassion, donnera crédit à cette décision.

Qui, par ces attitudes et par son interaction, valorisera davantage l‘animal aux yeux de son maître.

Enfin, qui aura contribuer à restaurer de l’humanité grâce à l’animal

                                 Votre vétérinaire

 

 

L’Édito de Philovéto … Quand le chien murmure à l’oreille de son maître

L’Édito Philovéto … Quand le chien murmure à l’oreille de son maîtrechien desert -site

Préambule

Nous commençons ici une aventure. Cette aventure va nous mener sur des chemins sur lesquelles nous allons observer l’Homme et l’Animal, aller ensemble. Nous allons scruter cette collaboration en passant par les plaines de la certitude médicale tout en faisant bien attention de ne pas tomber dans les ravins de l’Évidence. Nous escaladerons plus raisonnablement les flancs escarpés du Doute pour mieux observer avec notre boussole du Bon Sens. Car, c’est le sens qui sera notre Etoile polaire.

Cet édito n’a de prétention que d’être l’ébauche d’un GPS (Grandir Par le Sens) qui vous proposera de nous repérer dans cet espace réel mais bien mystérieux qu’occupe l’homme et son animal.

Nous évoluerons sous une forme atypique de l’approche comportementale entre l’homme et son animal. L’étude comportementale plus classique fait appel à une dynamique d’échanges. Nous, nous serons avant tout spectateur mais spectateur attentif et actif. Nous serons tel ce passionné de peinture devant un tableau où le temps semble figé alors qu’il fait simplement une pause dans l’attente d’être réactivé pour nous offrir sa vérité.

Notre rôle de praticien est de rendre compréhensibles des signes cliniques. Etre médecin, c’est rendre visible ce qui est caché. Nous, nous tenterons de comprendre le sens caché de ce qui est visible. Mais toute la difficulté est que ce visible est inaudible, ou presque, car il s’agit d’une évocation, d’une suggestion, d’un pourquoi, d’un peut être, d’un murmure…

À très bientôt pour la poursuite de notre aventure.

Bilan Microscopique

« L’œil a ses limites que le microscope ignore »
Effectivement il faut toujours avoir un plus petit avec soi.
Le microscope est de ses compagnons qui vous aide à voir parasites, microbes et autres cellules.